Logo_RND_1006Le candidat à l'élection présidentielle a été invité à s'exprimer sur Radio Notre-Dame dans l'émission "Face au Chrétiens" de jeudi dernier. Le blog "Le salon Beige" se fait l'écho de cette rencontre et souligne qu'il fut posé à Nicolas Sarkozy une question sur la franc-maçonnerie  par Aymeric Pourbaix.
Sur le site de la station de radio, on peut télécharger cette interview et, effectivement, à la trente-neuvième minute...

- Aymeric Pourbaix :"Lorsque vous avez reçu les représentants de la franc-maçonnerie, c'était le 24 juin 2003, vous avez affirmé que la franc-maçonnerie était chez elle au ministère de l'Intérieur, parce qu'il y avait peu de familles de pensée, disiez-vous alors, qui s'identifiaient aussi bien à la République. En même temps, vous dites que la part du christianisme dans l'identité nationale est essentielle. Comment vous conciciliez les choses, parce que ce n'est pas exactement la même vision de l'Homme qui s'exprime ?"

- Nicolas Sarkozy :" Il ya des franc-maçons chrétiens, je l'affirme, je n'opposerais pas, moi ..."

- Aymeric Pourbaix : "L'Eglise en tous les cas s'y oppose..."

- Nicolas Sarkozy : " Je ne suis pas franc-maçon moi-même, mais, écoutez, excusez-moi, il y a des francs-maçons chrétiens. Il ne m'appartient pas de rentrer dans la philosophie maçonnique mais qu'est ce que j'ai voulu dire : que la laïcité, c'était le droit de croire ou de ne pas croire, c'était le droit de transmettre à ses enfants ses valeurs spirituelles. La laïcité, c'est pas le refus de toutes les croyances, c'est l'acceptation de toutes les croyances, y compris celle qui consiste à dire qu'il n'y a pas de Dieu, parce que Dieu c'est l'Homme ou que l'Homme est Dieu qui est quelque peu le raisonnement qui est fait là. L'homme doit pouvoir aller vers sa perfection mais par lui-même et en lui-même alors que les croyants pensent que c'est parce que Dieu est là. Voilà. Je les ai accueilli parce que c'était mon devoir de les accueillir. Je crois que peu de ministres des cultes ont été aussi engagé dans la question spirituelle que je l'ai été."

Rediffusion de cette explication un peu confuse ce soir à 20 h sur RND ( 100.7 à Paris).