L'édition en ligne de France Soir propose une enquête sur les francs-maçonnes de la Grande Loge Féminine De France. Aujourd'hui, se tiennent en effet des conférences publiques organisées dans les temples de l'obédience à Paris (les détails de cette journée peuvent être consultés sur le site internet).
Elles étaient à peine une cinquantaine dans les années soixante. Aujourd’hui, les « sœurs » de la Grande Loge féminine de France – seule obédience maçonnique strictement réservée aux femmes – ouvrent leurs portes, aujourd’hui à Paris, aux profanes. Suite de l'article  : ici et interview d'Yvette Nicolas, Grand Maîtresse de la GLFF : .