L'Express consacre un article à une  "dispute maçonnique" entre le GODF et la GLDF suite au convent de cette dernière.

Lors d'un convent annuel, le grand maître du Grand orient (GO), Pierre Lambicchi, a jugé le discours du nouveau grand maître de la Grande Loge de France terriblement agressif.

     

Quand les noms d'oiseaux remplacent les mots doux et fraternels. Alors qu'il assistait, le 21 juin, au Convent annuel de la Grande loge de France (GLDF), le grand maître du Grand orient (GO), Pierre Lambicchi, accompagné d'une délégation de seize frères, a jugé le discours du nouveau grand maître de la GLDF, Alain-Noël Dubart, et surtout celui du très puissant souverain grand commandeur du Suprême conseil du Rite écossais ancien et accepté (REAA), terriblement agressif. Les représentants du GO ont donc claqué la porte de cette assemblée maçonnique, boycottant du coup le banquet final.

La suite ici avec notamment les courriers du GM du GODF adressés aux loges de son obédience ainsi qu'à son homologue de la GLDF.